10 choses à ne jamais faire en Thaïlande

On apprécie généralement la #Thaïlande pour l’accueil chaleureux, la générosité et le sourire de ses habitants. Le touriste, même débutant et un peu empoté, est toujours bienvenu chez eux et apprécie leur calme et leur impassibilité devant les petits tracas comme les grosses galères, on adopte la « Jay Yen » attitude (toujours zen) et on se détend vite ! Mais, attention à ne pas pousser un Thaïlandais à perdre son sang-froid car la tiédeur n’est pas au programme de la vie quotidienne thaï et vous pourriez être très vite ramené à la réalité. Alors on laisse sa tronche de parisien dans le métro (parisien), on se détend et on respecte quelques règles essentielles pour ne rentrer qu’avec de bons souvenirs (et être autorisé à revenir) ! Pour vous aider, voici quelques exemples de choses à éviter à tout prix sur le sol thaïlandais, même dans les zones touristiques.

femme-thailandaise-culture

Les 10 choses à éviter (vraiment) en Thaïlande

  • Penser qu’un piéton est prioritaire face à un bus, un camion ou même la plus ridicule des voitures. Ne croyez pas que votre vulnérabilité de bipède va faire céder le passage, vous pourriez vous faire très peur.
  • S’énerver et hurler contre un Thaïlandais, même si vous trouvez que vous avez raison. En Thaïlande, tout se règle avec le sourire et mieux vaut ne pas savoir ce qui se cache derrière ce sourire même si ça vous démange à l’instant T. Ça ne se finira pas mieux et vous n’obtiendrez rien si ce n’est une belle leçon. Note de Léon : Attention un Thaïlandais peut en cacher un autre !
  • Dépasser la durée de séjour autorisée par votre visa thaïlandais. La police de l’immigration ne vous fera pas de fleur (pas même une petite orchidée) même avec le plus beau des sourires. Au mieux, vous pourrez prolonger votre séjour en prison et écrire vos mémoires. Au pire, vous ne pourrez plus jamais revenir !
  • Prolonger votre séjour en prison. Vous pourriez découvrir ce qui se cache derrière le sourire thaï, les nouilles et les plages de rêve. Et il n’y a pas franchement de piscines, de lagons ni de cours de yoga dans les prisons de Thaïlande.
  • Penser qu’on vous pardonnera tout parce-que vous êtes un touriste. Vous n’êtes pas le messie attendu en terre promise, même au fin font du Far East thaïlandais, les habitants ne seront pas attendris par vos impolitesses, vos dérapages et votre ignorance de la bienséance thaï. Au contraire.
  • Oublier de retirer vos chaussures lorsque vous êtes invité dans la maison d’un Thaïlandais ou que vous pénétrez dans un temple. C’est le comble de l’impolitesse, un peu comme de monter les marches du Festival de Cannes en tongs.
  • Pointer une personne du pied depuis votre serviette sur la plage, même si c’est pour en dire du bien ou pour draguer (même sans chaussures, hein) Pourquoi ? Parce-que les pieds, c’est sale, c’est tout en bas, c’est moche. Du coup, on cache ses pieds devant Buddha en s’asseyant à genoux pour prier et on les plante dans le sable quand on pratique la bronzette en mode étoile de mer. Respect.
  • Commander son propre plat rien que pour soi en mode égoïste affamé et refuser de le partager avec les Thaïlandais à sa table. On oublie ses mauvaises habitudes (et les couteaux), tout est pratique à manger,pré coupé, pré-mâché, bref, mangez avec vos doigts (sauf les nouilles, à la baguette !)
  • Laisser du riz dans son assiette. Le riz, en Thaïlande, c’est sacré. On respecte ceux qui bossent dur dans les rizières et on apprécie cet élément essentiel à la vie jusqu’au dernier grain. L’astuce, c’est de se servir peu mais plusieurs fois, ce n’est pas impoli. Et n’oubliez pas de cacher vos pieds quand vous mangez.
  • Consommer de la drogue. Oui, mais laquelle ? Aucune ! Quelle que soit la quantité, la couleur ou les effets, la loi est très sévère et même si c’est juste votre « consommation personnelle », vous ne pourrez ni marchander, ni sourire, ni même menacer de vos pieds.

Bon voyage !

 Découvrez tous nos billets sur la #Thaïlande pour (encore) mieux préparer au mieux votre séjour !

thailande-rizières-culture