Carnet de voyage partie 3 : de la Bolivie au Chili

L'île d'Incahuasi

Mytravelchic.com soutient Roland, Maxence et Louis, les Green Wheels dans leur voyage autour du monde… à vélo ! Nous les avions laissé au Pérou, découvrez l’étape suivante de leur voyage.

 

 

Déjà 6 mois que nous sommes partis de Paris ! Le temps passe décidément très vite ! 6 mois d’aventures, de paysages époustouflants et de rencontres extraordinaires que nous essayons de vous faire vivre au plus près sur En Avion Léon.

Ce mois-ci nous avons décidé de vous faire partager le ressenti d’un ami nous ayant accompagné trois semaines durant, de La Paz en Bolivie à Antofagasta au Chili. Pédaler avec Benjamin, a été pour nous une véritable bouffée d’oxygène après 4 mois passés tous les trois.

Une fois de retour à Paris, Benjamin s’est attelé à l’écriture d’un compte-rendu incisif et percutant qui vous fera vivre au plus près la vie des Green Wheels. Nous y avons sélectionné les moments marquants de notre vie quotidienne dans un compte-rendu authentique !

Jour 1 (28 km)

Départ vers 14 heures avec une entrée pied au plancher puisqu’il nous faut remonter jusqu’à l’Altiplano situé à 4 000 mètres (en partant de 3 200 mètres). Quelle chaleur !

Nous décidons de nous installer 28 kilomètres plus au Sud pour passer la nuit dans une salle de classe. Les Green Wheels sont impatients de pouvoir retrouver des saveurs familières : saucisson, foie gras et jambon espagnol (apportés dans ma valise). En tout cas, l’objectif de la journée est rempli : sortir de la ville le plus rapidement possible ce qui est assez compliqué en général dixit Roland.

 

Jour 2 (90km)

Après une bonne matinée de 60 km en vélo vient enfin le déjeuner (enfin ! Je n’en pouvais plus). Stop dans petit restaurant au bord de la route. Au menu, une soupe de légumes, du riz et des crudités et surtout du Coca ! (Les Green Wheels n’arrêtent pas d’en boire, c’est vraiment leur essence, surtout dans des pays comme la Bolivie, très éloignés de la vie occidentale.)

 

Jour 4 

Arrivés à Oruro hier. Nous allons rester deux jours dans une auberge pour que les Green Wheels travaillent sur leur vidéo, newsletters et autres supports. Plus que 250 kilomètres d’ici le fameux Salar d’Uyuni, le plus grand désert de sel du monde ! Nous avons hâte d’y être !

troupeau-flamants-rose-bolivie

Flamants roses en Bolivie

Jour 8 (95 km)

95 km parcourus dans la journée dont 90 le matin !! C’est notre plus grosse matinée et de loin ! D’autant plus que nous avons dû parcourir 20 km dans le sable sur une route en construction ! Les paysages sont vraiment extraordinaires depuis ce matin avec des lamas, des flamants roses et des vigognes…

Après le déjeuner, nous avons fait seulement 5 km car nous avions un important vent de face. Nous campons donc au milieu des montagnes. Malgré le vent ce premier camping du voyage pour moi est,  je dois l’avouer, génial au vu des paysages qui nous entourent ! Les Greens Wheels s’installent en trente secondes chrono. Ils ont leurs petites habitudes, mais je ne peux pas en dire autant !

 

Jour 10 (47 km)

Après 47 nouveaux kilomètres, nous arrivons enfin au Salar d’Uyuni. La matinée a été difficile avec constamment du vent de face. Le vent persiste avec des rafales jusqu’à 100 kilomètres à l’heure qui nous poussent à nous arrêter et à monter la tente. La manœuvre a été vraiment compliqué : j’étais à l’intérieur avec des sacoches de vélos pour empêcher que la tente ne s’envole puis nous avons accroché le double toit à des vélos pour être sûrs de pas avoir de mauvaises surprises dans la nuit. Camper est vraiment tout une organisation ! La nuit dans le Salar est époustouflante, on se croirait sur la Lune. C’est féerique !

salar-uyuni

Salar d’Uyuni, le plus grand désert de sel au monde

Jour 11 (83 km)

Départ du campement pour pédaler 26 km jusqu’à l’île d’Incahuasi (simplement splendide avec ses cactus surplombant le Salar). Nous parcourons ensuite 40 km jusqu’à la fin du Salar, un des meilleurs moments (si ce n’est le meilleur) du voyage avec vent dans le dos. Une heure à 32 km/h de moyenne, incroyable !

Malheureusement, à la sortie du Salar, nous avons du parcourir 8 kilomètres de terres quasiment impraticables avant de décider de  faire marche arrière avec cette fois-ci un vent de face. Nous sommes arrivés à un village et nous avons dormi chez le propriétaire de la supérette, dans une minuscule pièce ! Une nuit tellement insolite !

 

Jour 13 (31 km)

Nous voilà au Chili ! Nous nous sommes installés dès 8h30 devant la frontière pour prendre un camion. En effet, il était impossible de rejoindre le prochain village à vélo à cause des volcans.

Ne trouvant pas de camions nous avons finalement trouvé un chilien qui pouvait nous emmener en train ! La négociation a été rude car nous n’avions plus beaucoup d’argent. Roland a finalement retrouvé un billet de 5 euros dans un livre, nous voilà donc enfin partis dans un petit train de montagne et là… Là commença l’indescriptible. Un voyage de 2h30 au milieu des volcans, des déserts de sel et des lamas dans une voiture train qui allait à 30 à l’heure et qui vibrait comme si elle allait dérailler à tout moment. Inoubliable,  merci les Green Wheels ! Cette journée montre à quel point un tour du monde est plein de surprises !

 

 

Découvrir l’Amérique du Sud comme les Green Wheels, c’est aussi possible grâce aux circuits sur mesure au Pérou de Mytravelchic.