Carnet de voyage partie 4 : de Sydney à Melbourne

route australie
Sur les routes australiennes

The Green Wheels continue de nous faire vivre son tour du monde à vélo. Après leur traversée des Amériques, ils rejoignent « l’autre côté du monde » : la côte méconnue de l’Australie !

 

Nouveau changement de culture

Après avoir pédalé pendant plus de 5 mois à travers le continent sud-américain, la culture hispanique n’avait plus de secret pour nous. Nous enchaînions les « gracias » sans rougir de notre accent, la cordillère des Andes n’était plus qu’un bon souvenir, bref nous nous sentions enfin presque comme chez nous. Mais comme le veut un tour du monde, le moment est venu de découvrir un nouveau continent !
Après tout ce temps passé dans des pays en développement, nous savions que nos aventures dans un pays comme l’Australie allaient être différentes. Un nouveau défi s’est dressé devant nous : pédaler dans un environnement diamétralement opposé avec ce à quoi nous nous étions habitués.
L’Australie faisant la taille de l’Europe, nous avons choisi de réaliser une traversée de Sydney à Melbourne. Soit presque 900 kilomètres !

panorama sydney

Vue panoramique de Sydney

A contre-courant

Arrivés à Sydney, tous les Australiens ont presque fait un bond en arrière quand nous leurs annoncions notre route. En effet, l’Australie subit une sorte de mode chez les backpackers, tous les ans des milliers de jeunes arrivent à Sydney pour remonter plein nord vers Brisbane ou même Cairns afin de découvrir les fameuses Gold Coast et Sunshine Coast. Le voyage est ancré dans la culture australienne, beaucoup de jeunes travaillent pendant quelques semaines dans des fermes afin de s’acheter un van et partent ensuite à la découverte de plages paradisiaques, là où le soleil et les vagues sont garantis toute l’année. Ce phénomène est d’autant plus marqué l’été. Quoi qu’il en soit, nous avions décidé de sortir des sentiers battus et de découvrir la côte sud-est, une partie de l’Australie dont personne ne parle, et nous n’avons pas eu à regretter notre choix !
Une fois notre organisme habitué aux quinze heures de décalage horaire avec le Chili, nous remontons rapidement nos vélos, huilons les chaînes et nous donnons nos premiers coups de pédales sur ce nouveaux continent. Nous quittons Sydney, avec un certain remord de n’avoir pu profiter de cette ville sans pareils, aux plages splendides et dont l’opéra nous fait tous rêver depuis notre plus jeune âge. Prochaine étape : Melbourne !

kangourou plage australie

Kangourou sur une plage d’Australie

Mythes et réalités sur l’Australie

Selon certaines rumeurs, l’Australie serait un pays plat et donc propice au cyclotourisme. Cet espoir préconçu s’est malheureusement vite avéré complètement faux. A peine sortis de Sydney nous nous heurtons à des collines dignes de l’Amérique du Sud. Montées après montées nous ne perdons pas espoir, des paysages époustouflants bordent cette route vallonnée, et nous en oublions vite nos douleurs aux cuisses dues à l’absence de pratique du vélo pendant une semaine.
Les parcs nationaux s’enchaînent, nous roulons la majeure partie du temps sur des pistes cyclables, quel luxe lorsque l’on vient de passer cinq mois sur le bord de l’autoroute panaméricaine ! Nous oscillons entre une côte dentelée et l’intérieur des terres, laissant donc à notre gauche des milliers de criques tandis qu’à droite le paysage nous rappelle la campagne normande. Nous passons une première nuit sur la plage entourée par des centaines de kangourous et une deuxième au milieu d’un vallon verdoyant à côté de vaches. Nous découvrons une population très fière de sa région, fière du caractère de ses plages, de sa côte rocheuse, et qui souvent se moque des grandes étendues de sable blanc du nord. Nous n’avons pas pu nous empêcher de nous dire en souriant: « ça y est on a trouvé les bretons d’Australie » !

fresques street art melbourne

Fresques street art dans les rues de Melbourne – Boyloso / Shutterstock.com

Ambiance trendy à Melbourne

Après avoir passé plus d’une dizaine de jours sur ces routes nous apercevons enfin les gratte-ciel de Melbourne ! L’Australie est déjà derrière nous. Nous rentrons dans la ville sans trop savoir à quoi s’attendre et nous découvrons avec émerveillement que cet immense pays n’a pas dit son dernier mot. D’innombrables petites ruelles pleines de graffitis croisent d’immenses avenues. On ne compte pas le nombre de pubs, de coffee house et rooftops « trendy » dans des rues bondées. Melbourne est une ville qui bouge culturellement et artistiquement. Considérée comme l’une des capitales mondiales de l’art de rue et de la mode, la ville semble ne jamais s’arrêter, nous passons notre temps dans les rues à découvrir une ville en effervescence.
Nous voilà partis pour l’Asie, de nouvelles aventures nous y attendent, nous nous sommes déjà entrainés au langage des signes ! Rendez-vous dans notre prochain article pour découvrir ce nouveau continent avec nous !

 

The Green Wheels est le projet de 3 amis en 2 roues souhaitant promouvoir l’utilisation des énergies propres et renouvelables au cours d’un tour du monde.