Une croisière en pirogue à travers la Birmanie

Pêcheur birman
Pêcheur birman en Birmanie

Dans cet article, les Green Wheels nous font partager une de leurs aventures lors de leur grande aventure autour du monde. Une aventure unique, inattendue qui restera à jamais gravée dans leurs trois esprits.

Les voyages sont toujours imprévisibles

temples bagan birmanie

Temples de Bagan – Myanmar © Shutterstock

Tout commence alors que nous étions à Bagan à 700 kilomètres de Rangoon. Bagan est l’un des principaux lieux touristiques de la Birmanie. Il s’agit d’une plaine parsemée de plus de 2000 temples ! Le fleuve Irrawaddy, qui prend sa source dans l’Himalaya, est la principale voie maritime du pays et traverse la Birmanie du Nord au Sud, via Bagan.

Alors que nous étions en pleine visite du site, nous apercevons au loin le fleuve et de nombreuses péniches et autres pirogues de pêcheurs. Nous avons soudainement eu la même idée : trouver une pirogue et rejoindre Rangoon par voie fluviale !

Après des heures de discussions avec les pêcheurs locaux intrigués par ces trois « touristos » souhaitant acheter une pirogue, nous réussissons à nous mettre d’accord pour une petite embarcation munie d’un moteur de 6 chevaux. Une fois les vélos et les affaires sur la pirogue, l’aventure peut enfin commencer !

 

Apprentis pirates

Nous disposons d’une semaine pour atteindre Rangoon donc pas le choix ! Il nous faut barrer la pirogue 10 heures par jour du fait de notre petite vitesse. Le soleil étant très fort nous avons aménagé un toit au moyen d’une bâche, et cela change tout ! Toutes les 45 minutes, nous changeons de capitaine laissant aux deux autres le temps de prendre un repos bien mérité.

Le principal défi auquel nous faisons face est de trouver des endroits où dormir à proximité de la pirogue et le tout sans se faire repérer par qui que ce soit car il est interdit de camper en Birmanie. Un soir justement alors que nous allions dormir paisiblement, une petite dizaine de bateaux de pêcheurs surgit et un groupe d’hommes se massent autour de nous nous demandant de partir immédiatement. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Ils prennent possession de notre embarcation et nous escortent jusqu’à un repaire de pêcheurs. Le lendemain nous partons en douce au petit matin sans savoir si nous étions « prisonniers ». Autant dire que ce fut une soirée impressionnante !

Cette aventure nous a permis de découvrir la Birmanie sous un autre angle. Utiliser un autre moyen de transport que le vélo nous a fait beaucoup de bien.

Le dernier jour nous pénétrons dans Rangoon non sans une certaine fierté. Notre mission est accomplie. C’était simplement extraordinaire.

 

pirogue-fleuve-irrawaddy

Pirogue sur le fleuve Irrawaddy – Myanmar © Shutterstock

 

Plus de peur de que de mal pour les trois explorateurs ! Mais ce sont ces expériences, bonne sou mauvaises qui font tout le charme d’un voyage.

Si vous aussi, vous avez une anecdote à raconter, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.