De Zanzibar à Mafia, la sauvage

Vous avez surement déjà rêvé de l’Afrique, la vraie, celle des safaris et des tribus, celle qui nous fait choisir une tenue camouflage, investir dans des jumelles et sortir les téléobjectifs pour traquer le Big Five. S’il est un pays qui a la palme du safari authentique (c’est à dire où l’on ne se retrouve pas dans un immense zoo africain où les animaux viennent manger dans la main des bipèdes), c’est bien la Tanzanie.

Mais le must, quand on embarque pour un si grand (et épuisant) voyage en Afrique, c’est de se prévoir la pause balnéaire qui va bien. Plutôt à la fin, pour oublier les secousses de la brousse et lézarder enfin. On quitte les parcs nationaux du Kilimandjaro et du Serengeti dès qu’on a réuni les clichés du Big Five (au pire on fera passer le guépard pour un léopard) et on file vers le littoral, sur les îles du large dans l’océan Indien. Bien sûr il y a l’incontournable Zanzibar (par laquelle on passe forcément !) mais pas que. Un archipel méconnu, plus sauvage et moins touristique est jalousement gardé secret : Mafia. Attention, c’est une vraie expérience de Robinson : On dort dans une cabane dans les baobabs, on se douche à l’extérieur derrière les bambous, on se fait réveiller très tôt par le soleil et les oiseaux, on oublie électricité, murs et eau courante, on explore les fonds marins mais, incroyablement, on trouve l’endroit chic, propre, et somptueusement insolite ! Parfait pour l’intimité en tous cas. Le moment crucial si, comme Léon et moi, vous voyagez en amoureux, c’est la croisière en dhow (le voilier typique du coin) au coucher du soleil dans le parc marin, en compagnie des tortues et des requins baleines …

Cet archipel est resté protégé jusqu’à maintenant, des entrepreneurs responsables y privilégiant un tourisme écolo et durable … Mais on sait bien qu’il faut quand même se dépêcher de vous filer l’info car les secrets ne sont pas longtemps protégés des investisseurs, et il serait dommage de manquer cet authentique spectacle. Rendez-vous donc dans l’archipel de Mafia, à moins de 200 kilomètres au sud de Zanzibar, au moins pour l’expérience d’une ou deux nuits ! Et chut …

Comment y aller ? Uniquement en avion, depuis Dar es Salam, l’ancienne capitale tanzanienne. Attention il n’y a que deux vols par jour pour rejoindre Mafia, opérés par une compagnie locale. Le mieux est de prévoir cette excursion lors d’un circuit sur mesure organisé par un spécialiste de la destination.

Où dormir ? Il n’y a pas beaucoup de choix en matière d’hébergement sur Mafia Island, seulement deux lodges écolos et charmants, qui rappellent les tentes de luxe des safaris et avec de belles et élégantes surprises pour un endroit si sauvage ! Vous pourrez réserver ces nuitées en passant par un spécialiste du circuit sur mesure en Tanzanie.

Le conseil en plus : Pour tous ceux qui sont conquis par le décor mais pas tellement Robinson dans l’âme, l’île de Zanzibar offre de vrais petits bijoux en matière d’hôtellerie de luxe ou de charme, moins sauvage mais tout aussi idéale pour une chic détente balnéaire post-safari !

 

Zanzibar dhou

Zanzibar

Zanzibar Tanzanie