On a volé sur Etihad

On a une confidence à vous faire : on repart aux Maldives ! Vous ne nous enviez pas ? Bon…on a chopé des vols en Business Class sur Etihad. Hop, En avion (de luxe) Léon ! Bon, c’était un peu le rêve de Léon de voler en classe affaire sur Etihad, alors je le soupçonne un peu d’avoir choisi le vol avant la destination. Mais je ne m’en plains pas, les Maldives c’est top pour la bronzette, la plongée et la bronzette !

Alors déjà, le voyage a commencé devant chez nous car pour une fois, on ne se retrouve pas stressé à guetter l’arrivée du taxi (en retard) ou à courir avec la valise au métro pour ne pas rater notre vol. Non, notre chauffeur nous attend patiemment en bas, au volant de sa 607 noire impeccable, et avec le sourire. Donc, forcément on est à l’heure et détendus. Ensuite, on poursuit l’aventure VIP Etihad avec un enregistrement de bagages en priorité et des formalités ultra-rapides, et même une étiquette VIP sur le bagage, la classe ! Petite attente monotone et razzia de magazines à Roissy puis, c’est enfin l’heure d’embarquer. Car le voyage qu’on attend avant tout, c’est la business Etihad. Comme si l’on allait se perdre, une charmante hôtesse nous conduit de la porte de l’avion à notre « siège ». On a connu bien des classes affaires pourtant (hum) mais alors là…COUP DE FOUDRE ! L’espace « Pearl » (business) est carrément canon-futuriste-moelleux-cocon-luxueux et on en passe. On a plus le droit à un « logement » qu’à un simple « siège » : écran plat de 38 cm de large, autant de boutons et de manettes à découvrir que dans la cabine de pilotage, une lampe pour bouquiner quand on le veut et de quoi laisser nos jambes partir dans la direction qui leur conviendra sans gêner personne ! On décolle en douceur, on nous propose (en français) le choix entre jus d’orange frais ou champagne (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé de Léon, surtout en altitude) et là, nous découvrons enfin TOUS les boutons ! 3 options de massages vibrants dans le siège, une position allongée à 180° (là, c’est le paradis dans le ciel), et même Léon n’a pas les pieds qui dépassent du…lit ! Le must, c’est aussi qu’on n’a pas besoin de déranger son voisin pour aller explorer les toilettes ou faire un tour pour narguer la classe éco (beaucoup moins éco que certaines autres éco au passage), chaque siège est individuel et l’espace suffisamment généreux pour faire un petit footing aérien ! Ah oui, on a définitivement craqué pour les jeux de lumières psychédéliques servant à priori à atténuer les effets du jet lag (et du champagne), du coup ne vous étonnez pas de passer du jaune lumineux au rose crépusculaire, ce n’est que mieux vous reposer mes enfants…

On arrive (enfin) au moment fatidique qui peut faire toute la différence pour Léon : le repas. Comme c’est la grande classe, on appelle le « maître d’hôtel de l’air » quand on a un petit creux et c’est parti pour un festin Etihad : apéritif (re Champagne !), entrée, plat, dessert, et le tout non encastré façon tétris dans des petites boites en carton surprise, mais servi dans de la porcelaine, avec de vrais couverts et même une serviette en tissu ! Le pain est tout chaud, le service ultra chic et on profite d’un vrai repas gastronomique à des milliers de kilomètres du sol !

Dernière trouvaille : On peut travailler, et surtout écouter sa musique ou regarder ses séries préférées sur l’ordi grâce à toutes les petites prises accessibles sur chaque siège, un bonheur pour les longs-courriers !

Bon et bien voilà, comme des millions d’autres voyageurs,on vient d’élire Etihad meilleure compagnie aérienne du monde et de notre coeur. Et nous sommes en pleine forme pour aller nous reposer aux Maldives et vous préparer de nouveaux petits billets ensoleillés… Ne vous inquiétez pas pour nous, on vole en business au retour aussi !

 

Etihad Pearl

Etihad by Mytravelchic