Sur la route des Monastères du Sikkim

Notre épopée indienne ne s’est pas arrêtée au Rajasthan car Léon n’avait pas eu sa dose spirituelle (même pendant le festival de la Holi) et, du coup, pas vraiment ouvert tous ses chakras. Du coup nous avons pris la route en direction de la superbe région du Sikkim, dans le Nord-Est de l’Inde, entre les frontières népalaise, chinoise et bhoutanaise, dans les contreforts de l’Himalaya. Cette deuxième partie de notre aventure a débuté à Pelling où nous sommes arrivés le soir et avons commencé par chercher un petit restaurant typique pour déguster en compagnie de notre guide les fameuses pakoras, une spécialité du Sikkim ! Les pakoras sont en réalités des beignets de légumes (aubergines, courgettes, pommes de terre, oignons… réalisés avec de la farine de pois chiches et parfumés de curry, gingembre et coriandre. Un pur régal végétal. Dans le Sikkim, nous découvrons d’ailleurs un nouveau mode de vie bien particulier que semblent avoir adopté presque tous les habitants de la région. Ici, le tempo c’est yoga, prière, nourriture végétarienne, thé et médecine chinoise ! Quel beau programme, nous qui nous étions promis de rentrer d’Inde en pleine forme et avec quelques kilos de moins… Et ce n’est pas fini, nous allons aussi pouvoir brûler quelques centaines de calories avec de belles randonnées en montagne !

inde-voyage-monastère-sikkim

enfant-darjeeling-himalaya

Le lendemain, nous prenons donc la route à pied, en direction du Monastère de Pelling, le plus fastueux et connu de la région. Après 6 kilomètres de marche et d’émerveillement à travers les superbes panoramas du Sikkim, nous découvrons enfin Pelling, un petit village où règne un calme quasi monacal, et l’on comprend vite pourquoi. Le Monastère règne sur le village. Nous cessons immédiatement toute conversation qui pourrait perturber le calme d’une prière ou d’un recueillement. Nous découvrons alors l’intérieur du Monastère où trônent 1000 bouddhas recouverts d’or !

Sikkim-monastère-voyage-inde

enfants-moines-inde-sikkim

En dehors du Monastère, il n’y a rien de spécial à découvrir à Pelling, à moins d’avoir la chance de tomber sur un spectacle de danse Limbo ou d’arriver un jour de marché pour découvrir l’artisanat local, des objets réalisés à partir de bois, de laine et de bambou. Sinon, ici, tout le monde vit au rythme de l’agriculture et de la prière, les maison traditionnelles possèdent de grandes cours et de belles galeries et les habitants semblent bien portants, parfois même très musclés, ce qui laisse Léon songeur… Enfin, depuis Pelling, vous pourrez aussi profiter d’un superbe point de vue sur les montagnes enneigées de Kanchenjunga et tous les environs recouverts de végétation ou de neige selon la saison.

monastère-inde-voyage-sur-mesure

Notre circuit va se poursuivre par une expédition encore plus authentique, où peu de touristes sont déjà passés lors d’un séjour en #Inde. Et pour cause, cela demande quelques efforts physiques et une belle harmonie dans votre couple si vous voyagez en amoureux. Le conseil, c’est de ne pas être celui qui décidera de tenter l’ascension au Monastère de Peymayangtse, au cas où… Le Monastère principal est ouvert aux visiteurs, mais il reste relativement peu fréquenté à cause de son altitude et de son accès difficile. Situé sur la plus haute colline surplombant les ruines de Rebdentse, le Monastère de Peymayangtse, construit en 1705 et traduit par « Monastère du Lotus Parfait », ressemble à un superbe château cerclé d’une luxuriante végétation qui semble, vu d’en bas, l’engloutir ! Depuis Pelling, il vous faudra emprunter un sentier menant à une crête de 2085 mètres d’altitude. Autant dire que de là-haut, après une bonne heure de randonnée abrupte, on apprécie encore plus la vue à 180 degrés sur les environs ! C’est justement à ce moment qu’on pourra se réconcilier avec celui (ou celle) qui avait eu la « mauvaise » idée de se lancer dans cette belle ascension… On emprunte ensuite quelques pontons de bois pour découvrir des salles où trônent de superbes antiquités, des idoles bouddhistes très anciennes, de vieilles peintures religieuses et tout plein de trésors. La plus belle œuvre est gardée à l’étage et est appelée « Le Palais Celeste ». Elle a été sculptée dans un unique morceau de bois par Dungzin Rimpoche en cinq ans !

monastere-sikkim-inde

himalaya-inde-route-monastère

Cette étape de notre voyage en Inde fut certainement l’une des plus belles et semble avoir rééquilibré tous nos chakras pour la fin du voyage et les mois à venir. Nous pourrions comparer cette ascension au Monastère de Peymayangtse à une élévation de nos corps et nos esprits vers le ciel, ce fut un véritable pèlerinage et un voyage sacré que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Darjeeling, la région du thé

Il faudra tout de même compter entre 3 et 4 heures de route depuis Pelling pour rejoindre la ville de Darjeeling, mais les paysages en valent bien la peine ! Si Darjeeling n’est pas forcément la meilleure région pour visiter les plantations de thé (préférer Munnar) ni pour voir l’Himalaya, elle a en revanche le bon côté d’offrir un peu de ces deux ressources touristiques ! Sachez tout d’abord que la région est montagneuse donc, tout comme pour Pelling, il vous faudra prévoir quelques couches supplémentaires si vous arrivez du Rajasthan par exemple. Bon, forcément, la visite des plantations de thé s’impose et, le plus intéressant, c’est de croiser des locaux en pleine récolte et d’admirer leur travail dans ces vastes étendues. S’il est une autre attraction de la ville de Darjeeling à laquelle vous ne pourrez échapper, c’est le Toy Train ! Cette locomotive à vapeur touristique sillonne la ville le temps d’une belle balade et de quelques haltes aux principaux centres d’intérêts. Notez tout de même que ce train est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, donc pensez à réserver vos billets !  D’où l’avantage d’un circuit sur mesure réalisé par un professionnel qui vous évitera de stresser pour ce genre de détails…

train-darjeeling-toy

 

Sinon Darjeeling reste une ville agréable pour flâner car tous les véhicules sont interdits dans la partie haute de la ville, vous aimerez surement vous poster discrètement à un endroit pour observer des scènes de vie quotidienne sans être vu. Sinon, pour les mordus de trek en montagne, nous n’avons pas eu le courage de tester, mais vous pouvez vous prévoir quelques jours de trek en montagne avec un guide spécialisé, il parait que les paysages sont merveilleux ! Enfin, ne quittez pas la région sans avoir goûté aux momos ! La nourriture de l’Himalaya est excellente et les momos sont le plat officiel, des raviolis vapeur très bon marché et à déguster avec une sauce succulente ! Forcément, dans l’après-midi, gardez quelques roupies pour un thé de Darjeeling d’une qualité exceptionnelle et…avec vue sur les montagnes et les plantations !

plantations-thé-darjeeling

plantations-thé-darjeeling-inde

Où dormir à Darjeeling ?

Nous avons certainement la meilleure adresse de la région à vous recommander, en tous cas pour ceux qui aiment conjuguer authenticité et confort pour les étapes de leur circuit. Nous avons séjourné au Glenburn Tea Estate, situé sur une colline au-dessus de la rivière Rungeet, dans l’Himalaya. Un décor magique, face aux sommets népalais où vous pourrez passer un vrai moment convivial et chaleureux autour d’une cuisine inventive et en plein coeur de la plantation de thé. Les discussions avec les adorables hôtes tournent autour du thé, de la récolte et des coutumes de la région, offrant un pur moment de partage et d’authenticité dans le Darjeeling. Côté chambre, chaque bungalow abrite 4 suites, toutes uniques, joliment décorées et très confortable. Vous n’avez plus qu’à vous laisser tomber, la tête dans les nuages…

Hotel-Darjeeling-tea-estate

Hotel-Darjeeling-tea-estate2

 

Retrouvez tous nos billets pour préparer votre voyage en #Inde